Master d'Économie et Gestion des Établissements Sanitaires et Sociaux.

Publication
Actualités
Téléchargements
Liens
Informations
En ligne :
Aucun utilisateur enregistré
Public en ligne :
guesEnregistrés : 0
memInvisibles : 0
modoInvités : 13
Total : 13
Basé sur les utilisateurs actifs les 5 dernières minutes

Biblio EGESS

Restez informés des nouvelles revues de presse en vous abonnant à la Newsletter !
S'inscrire Se désinscrire

1 2 3 4  43
Revue de presse
Revue de presse
Revue de presse n°430 07 Mar 2016, 12:11
+ Lire
  • Le virus Zika peut être à l’origine de cas de Guillain-Barré.[/size]

    Une étude met en lumière le lien de cause à effet entre le virus Zika et l’augmentation des syndromes de Guillain-Barré grâce à l’analyse de l’épidémie du même virus de 2013-2014 en Polynésie française. En effet, le nombre de cas était 17 fois supérieur au taux habituel. Cependant, le risque de développer le syndrome est estimé à 2,4 pour 10 000 infections par le virus Zika.

    Source : L’express.

    Lien :http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/oui-le-virus-zika-peut-causer-un-syndrome-de-guillain-barre_1768644.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    [size=150]Un patch contre le stress post traumatique.


    Le principe de ce patch appliqué sur le front est de stimuler le cerveau via des électrodes. Cette nouvelle technique, d’abord testée pour d’autres troubles mentaux comme l’épilepsie et la dépression, a été utilisée pendant deux mois, sur douze personnes souffrant de stress post-traumatique et de troubles dépressifs. Le patch a permis une baisse significative des symptômes. 16% du personnel militaire américain est touché par le stress post-traumatique.

    Source : Sciences et Avenir.

    Lien : http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20160303.OBS5781/un-patch-contre-le-stress-post-traumatique.html?xtor=RSS-16 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    Les autorités sanitaires ferment deux centres dentaires "low cost" Dentexia.

    Dentexia est une association qui, pour réduire ces coûts, salarie ses dentistes et rationalise les actes. Deux centres dentaires Dentexia ont été fermés par l’ARS Auvergne Rhône-Alpes et l’ARS Bourgogne Franche-Comté pour des raisons d’hygiène notamment, ne permettant pas la sécurité des actes. Dentexia a d’ailleurs, auparavant, été placé en redressement judiciaire, et voit plusieurs campagnes de « dénigrement » par l’Ordre National et certaines associations de défense.

    Source: Le Parisien.

    Lien : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sante/les-autorites-sanitaires-ferment-deux-centres-dentaires-low-cost-dentexia-01-03-2016-5589523.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    Substances "préoccupantes" dans les cosmétiques : "Quatre types de risques".

    Suite à une étude de l’UFC-Que Choisir, il fut révélé que 185 produits cosmétiques contenaient des « substances inquiétantes ». Quatre principaux types de risques en découlent : irritations, allergies, empoisonnement des organes et perturbations endocriniennes. Cela ne concerne pas seulement des produits utilisés majoritairement par des femmes, mais aussi des déodorants et des produits pour hommes.

    Source : Nouvel Observateur.
    Lien : http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20160226.OBS5373/substances-preoccupantes-dans-les-cosmetiques-quatre-types-de-risques.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre



Revue de presse n°428 28 Fév 2016, 14:26
+ Lire
  • Médecins, experts et chercheurs réunis pour définir le burn-out

    Le député social, Benoit Hamon a déposé il y a quelque jour une proposition de loi en faveur de la reconnaissance du « burn-out » comme une maladie professionnelle. Suite a cette proposition, Marisol Touraine a annoncé la mise en place d’un groupe de travail afin de définir la maladie. En effet, 30 000 personnes en France seraient touchées par le burnt-out selon l’Institut de veille sanitaire.

    Source : Le Monde

    http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/02/21/medecins-experts-et-chercheurs-reunis-pour-definir-le-burn-out_4869243_1651302.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    On pourra bientôt prédire le divorce

    Un docteur en psychologie australien a mené des études sur le divorce. Celle-ci pourraient permettre de prédire celui-ci. Cette enquête n’est pas nouvelle puisque des chercheurs canadiens ont établi un lien entre le taux d’ocytocine chez les femmes après l’accouchement et les risques de divorce chez un couple.

    Source : Direct Matin

    http://www.directmatin.fr/sante/2016-02-16/pourra-bientot-predire-le-divorce-723000 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    Tarifs des médecins : une négociation sous forte contrainte budgétaire

    Le quotidien constate cependant que ces négociations se tiennent dans un climat de tensions exacerbées par la généralisation du tiers payant, contre laquelle les médecins ont bataillé en vain pendant des mois. Autre difficulté : la contrainte budgétaire est particulièrement forte, alors que l'Etat demande à l'Assurance-maladie plus de 3 milliards d'économies par an d'ici à la fin du quinquennat.

    Source : La voix du nord

    http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/des-medecins-generalistes-reclament-que-le-tarif-des-ia0b0n3340149 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    "De nouvelles failles béantes dans l'essai clinique mortel laboratoire Biotrial de Rennes"

    C’est ce que titre Le Figaro, qui annonce que « des chiens sont morts lors des essais précliniques et 4 des 5 personnes survivantes ont souffert de lésions profondes du cerveau ayant entraîné des troubles de la coordination des mouvements ». Le journal rappelle que cet « essai clinique a conduit au décès d'un volontaire sain et à l'hospitalisation de 5 autres », et revient sur le rapport de l’Igas, qui « relève des manquements majeurs dans la conduite de l'étude et la gestion de la crise. Mais l'Agence du médicament, qui a validé le protocole, Biotrial, qui l'a mis en œuvre, et le laboratoire Bial, qui l'a conçu, sont ménagés par ce rapport ».

    Source : 20 minutes

    http://www.20minutes.fr/sante/1793807-20160224-essai-therapeutique-rennes-molecule-cause-mort-plusieurs-chiens Ouvrir dans une nouvelle fenêtre



Revue de presse n°427 22 Fév 2016, 09:34
+ Lire
  • Cherbourg, 2000 manifestants contre l'engorgement des urgences à l'Hôpital.

    Suite à la fermeture des urgences de Valognes (ville située à 20 km de Cherbourg), des professionnels de la santé ont manifesté samedi 20 février 2016, décrétant un engorgement encore plus important des urgences de l'Hôpital de Cherbourg. Cet événement, en plus de la diminution du personnel soignant et de la fermeture d'une cinquantaine de lits détériore fortement la qualité de la prise en charge des patients à l'Hôpital de Cherbourg.

    Source : Humanité.
    Lien : http://www.humanite.fr/cherbourg-2000-manifestants-contre-lengorgement-des-urgences-lhopital-599813 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Le "Burn Out" va être officiellement défini.

    Mariesol Touraine, Ministre de la santé, a décrété que le burn out serait défini comme maladie professionnelle. Un groupe de travail va être mis en place dans les semaines à venir afin de travailler sur la définition "médicale" du burn out. Cette initiative permettra de traiter la maladie et de faire des recherches approfondies sur le sujet. A ce jour, aucun pays n'a déclaré que le burn out était une maladie professionnelle.

    Source : La Tribune.
    Lien : http://www.latribune.fr/economie/france/le-burn-out-va-etre-officiellement-defini-552495.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Un patient est opéré d’une tumeur cérébrale muni de lunettes 3D.

    L’équipe du CHU d’Angers est parvenue à opérer un patient atteint d’une tumeur cérébrale en utilisant la réalité virtuelle. Cette technique a plusieurs avantages. Le patient, muni de lunettes 3D, peut « guider » le neurochirurgien au cours de l’opération, en lui permettant de tester certaines fonctions (champ visuel, réactions face à des évènements inattendus, etc). Elle permet également d’éviter une éventuelle altération de son champ visuel. Cette technique autorise aussi des interventions jusqu'alors irréalisables comme l'ablation de tumeurs cérébrales difficiles à atteindre. Elle limite enfin certains risques de handicaps ou nuisances pénalisant la vie quotidienne.

    Source : Le Point.
    Lien : http://www.lepoint.fr/sante/un-patient-est-opere-d-une-tumeur-cerebrale-muni-de-lunettes-3d-16-02-2016-2018748_40.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    «Hôpital public : les revenus de l’activité libérale augmentent ».

    En 2014, le montant des honoraires perçus par les praticiens libéraux de l’AP-HP a progressé de 5% en 1 an, atteignant 33,6 millions d’euros, soit 98000 euros par praticien. Le nombre de ces praticiens a légèrement diminué, de 358 à 346 sur la même période. Rappelons qu’ils doivent exercer moins d’actes et de consultations au titre de leur activité privée qu’à celui de leur activité publique, et ne peuvent y consacrer plus de 20% de leur temps de travail hospitalier. Si les honoraires perçus par praticien progressent, cela masque de fortes disparités puisqu’une trentaine de praticiens ont perçu des honoraires de 250 000 euros et plus, 117 déclarant des montants inférieurs ou égaux à 50000 euros. Les redevances versées à l’AP-HP ont quant à elles progressé de 6,6% en 1 an.

    Source : Pourquoi docteur.
    Lien : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14225-Hopital-public-les-revenus-de-l-activite-liberale-augmentent Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


Revue de presse n°426 14 Fév 2016, 18:54
+ Lire
Revue de presse n°425 07 Fév 2016, 19:55
+ Lire
  • Demain, infirmiers, kinésithérapeutes et opticiens seront-ils formés à la fac ?

    la conférence des présidents d'université, les doyens de facultés de médecine et l'ordre des médecins ont formulé leur souhait de voir se dérouler toutes les formations paramédicales (infirmier, aide-soignant, ...) à l'université avec comme objectif de mieux s'adapter aux besoins et limiter les échecs. Ils espèrent ainsi convaincre le gouvernement lors de la grande conférence de santé qui aura lieu le 11 février.

    Source : Le Monde.
    Lien : http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/02/03/demain-les-formations-paramedicales-a-la-fac_4858458_4401467.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    La survie suite à un diagnostic d'un cancer s'améliore.

    Selon une étude menée par l'institut de veille sanitaire (InVS) et l'institut national du cancer (INCa), la durée de vie moyenne suite à un diagnostic d'un cancer entre 2005 et 2010 s'est globalement améliorée par rapport aux années 90, hormis pour le cancer du col de l'utérus.
    Pour les femmes, les chances de survie les plus élevées concernent les cancers de la thyroïde, de la peau et du sein. Pour les hommes, ce sont les cancers de la prostate et des testicules.
    Cette étude met également en évidence le fait que les femmes, plus atteintes par des cancers qui se soignent bien, ont de meilleures chances de survie que les hommes.

    Source : Le monde.
    Lien : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/02/quelles-sont-les-chances-de-survie-aux-principaux-cancers_4858099_4355770.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    L'inquiétude face au virus Zika.

    L'OMS a déclaré ce lundi 1 février, que le virus ZIKA constitue une « urgence de santé publique de portée mondiale ». Cette déclaration permettrait d'accélérer l'action internationale afin d'élaborer un vaccin ainsi que de développer des tests fiables.
    Ce virus, transmis par des piqûres de moustiques aedes aegypti ou par des moustiques tigres, peut alors entraîner des malformations du fœtus porté par des femmes infectées (nourrissons atteints de microcéphalie*).
    Pour finir, la présence de ce virus a été signalée dans au moins 7 pays européens** dont la France où 5 cas ont été détecté. Marisol Touraine, ministre de la santé, a émis des recommandations, notamment envers les femmes.

    * microcéphalie : taille anormalement petite du crâne
    ** le Royaume-Uni, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, le Danemark, la Suisse et la France

    Source : Le Monde.
    Lien : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/02/01/virus-zika-l-oms-decrete-une-urgence-de-sante-publique-de-portee-mondiale_4857515_3244.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    La lèpre frappe - encore - une personne toutes les deux minutes.

    A l’occasion de la journée mondiale des lépreux, l’Ordre de malte et la Fondation Raoul Follereau se mobilisent. La maladie ayant reculée aux 15ème et 16ème siècles est encore présente dans une centaine de pays et touche 1.5 million de personnes dans la monde. L’article revient sur l’histoire de la lèpre, son mode de transmission (qui se ferait notamment par le biais animal) et les pistes de traitements préventifs.

    Source : Le Point.
    Lien : http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/la-lepre-frappe-encore-une-personne-toutes-les-deux-minutes-29-01-2016-2013875_57.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


Revue de presse n°424 31 Jan 2016, 13:33
+ Lire
  • Ce gant sensible pourra détecter le cancer du sein

    Une équipe de chercheurs américains et japonais viennent de mettre au point un gant qui permettrait de faciliter la détection des tumeurs. L’intérêt de cette invention est double. Avant cela on ne pouvait pas mesurer ce que ressentait le médecin, alors qu’avec le gant, les données sont calculées directement sur l’ordinateur du professionnel de santé. Deuxièmement, ce produit permettra de pallier le manque d’expérience que pourrait avoir des médecins dans le domaine.

    Source : Huffington post

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/25/gant-sensible-detecter-cancer-sein_n_9069200.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    Tests de médicaments : les accidents graves sont rarissimes

    La mort d’un des volontaires pour tester des médicaments chez Biotrial Rennes a fait beaucoup parler. Cependant dans cette article Jérôme Vincent nous montre à l'aide de chiffres, la réalité des tests de médicaments. Par exemple sur 100 000 sujets ayant suivis une phase de test entre 1988 et 2003 il y a eu 200 événements indésirables graves sans décès. Même si on regarde au niveau mondial, sur 3 millions d’essais cliniques de phase 1 effectués entre 1976 et 2006, on compte 15 décès.

    Source : Le point

    http://www.lepoint.fr/sante/tests-de-medicaments-les-accidents-graves-sont-rarissimes-21-01-2016-2011406_40.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    CRISPR-Cas9, une révolution génétique qui promet beaucoup (et pose de nombreuses questions)

    Modifier génétiquement un embryon, éradiquer des maladies héréditaires, ou encore faire revivre les mammouths, de la science-fiction? Plus pour très
    En finir avec des maladies génétiques, mais aussi créer des licornes ou faire des bébés sur mesure va-t-il bientôt être possible ? Une nouvelle méthode révolutionnaire est en développement, l’enzyme CRISPR-Cas9, qui permet de détruire une partie détectée de l’ADN puis de la remplacer. Cette méthode, nommée découverte capitale de 2015, est testée sur les animaux mais aussi les végétaux et même sur les humains. Etant très bon marché, de nombreuses recherches sont lancées, des scientifiques appellent donc à un encadrement de la recherche pour éviter des dérives.

    Source : Huffington post

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/24/crispr-cas9-revolution-genetique-licornes-embryon_n_9052064.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre

    Innovation en santé : un écosystème en ébullition, 340 millions d'euros pour les start-up

    Le secteur de la santé numérique représente 30 000 emplois, celui des industries de la santé 200 000. Ce weekend a eu lieu la 1ère journée nationale de l’innovation en santé à Paris, celle-ci a permis aux professionnels du secteur d’échanger autour des enjeux de la santé de demain (santé connectée, réalité virtuelle …) et aux startups de présenter leurs innovations. Marisol Touraine y a aussi fait l’annonce de l’augmentation de la dotation du fonds de soutiens aux startups françaises (340millions contre 100millions prévus).

    Source : Le quotidien du médecin

    http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/01/25/innovation-en-sante-un-ecosysteme-en-ebullition-340-millions-deuros-pour-les-start-up_791616 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre



Revue de presse n°423 24 Jan 2016, 21:07
+ Lire
  • Essais thérapeutiques : un accident à Rennes.

    Un test de phase 1 d'un nouveau médicament a entraîné la mort d'un volontaire et l'hospitalisation de 5 autres. L'essai était réalisé par Biotrial pour le compte du laboratoire portugais Bial. La ministre de la Santé Marisol Touraine, qui s'est exprimée depuis Rennes dimanche et depuis Paris lundi, a déclaré que "rien ne justifie d'interrompre l'ensemble des essais cliniques" et a regretté d'avoir été informée tardivement. Elle a appelé à la solidarité nationale en faveur des victimes. Trois enquêtes dont une judiciaire sont ouvertes.

    Source : Le parisien.
    Lien : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sante/essai-clinique-en-france-le-president-du-laboratoire-bial-profondement-choque-18-01-2016-5461331.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Suicide à Pompidou : failles et dysfonctionnements.

    Après le suicide en décembre d'un cardiologue à l'Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP), une commission a été chargée de mettre à plat les sujets conflictuels au sein de l'hôpital. La commission a relevé des failles et des dysfonctionnements dans l'organisation, qui ont nourri un grave conflit entre les médecins. L'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) devrait être saisie prochainement. La direction de l'établissement a été mise en cause par des praticiens de l'hôpital, qui évoquent également "l'ambiance irrespirable" au sein de l'établissement depuis plusieurs années.

    source : Le Point.
    Lien : http://www.lepoint.fr/societe/suicide-a-pompidou-y-a-t-il-eu-des-failles-la-reponse-est-oui-18-01-2016-2010984_23.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Cœur artificiel : Décès du quatrième patient greffé.

    Un mois après l'intervention chirurgicale, le quatrième patient porteur du cœur artificiel de la société Carmat est mort des suites de complications médicales, son décès ne serait donc pas lié à la prothèse.
    Avec un système cumulant une expérience de 21 mois de fonctionnement, Carmat prépare à présent une étude clinique élargie aux pays européens. Cette étude vise à obtenir le marquage CE, préalable à la mise sur le marché de la prothèse.

    Source : Le Monde.
    Lien : http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/01/21/mort-du-quatrieme-patient-greffe-du-c-ur-artificiel-de-carmat_4850749_1651302.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Une nouvelle loi sur la fin de vie sera votée le 27 janvier.

    Députés et sénateurs se sont accordés le 19 janvier en commission mixte paritaire sur une version commune de la proposition de loi Leonetti-Claeys visant à créer de nouveaux droits sur la fin de vie. Cette version lève toutes les ambiguïtés du texte et maintient le principe d'une sédation profonde et continue jusqu'au décès. Cette nouvelle mouture doit être votée à l'Assemblée Nationale le 27 janvier prochain puis au Sénat mi-février.

    Source : Le quotidien du médecin.
    Lien : http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/01/19/fin-de-vie-accord-parlementaire-sur-une-version-commune-de-la-loi-leonetti-claeys_790681 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


Revue de presse n°422 17 Jan 2016, 11:47
+ Lire
Revue de presse n°421 10 Jan 2016, 01:22
+ Lire
  • Objets connectés : un vrai plus pour notre quotidien ?

    Les objets connectés sont de plus en plus répandus et permettent notamment d’observer des indicateurs liés à la santé de leurs utilisateurs comme le rythme cardiaque, le nombre de pas effectués dans la journée, l’évolution du poids… Une manière de garder un œil sur ces constantes tout en encourageant à les améliorer. L’inconvénient reste que l’Etat Français s’est encore peu intéressé à ce phénomène, ces applications ne sont donc pas réglementées et surtout on ne sait pas où vont les données collectées par ces appareils.

    Source : Nouvel Observateur.
    Lien : http://o.nouvelobs.com/high-tech/20151210.OBS1114/objets-connectes-un-vrai-plus-pour-notre-quotidien.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    Gras, sucre, sel... Oui, un code couleur sur les aliments peut nous aider à manger sain.

    En partant du constat que les consommateurs sont mal informés sur ce qu’ils achètent/mangent, le Programme national nutrition santé (PNNS) propose d’apposer un nouveau logo sur les aliments. Ce dernier n’est autre qu’une pastille de couleur allant de vert à rouge (de A à E), qui permet de comparer les informations nutritionnelles des aliments de même catégorie entre eux. Bien que cette codification ai été adoptée dans la loi de santé, sa mise en place se heurte au refus des industriels et à la réglementation européenne. Les industriels pourraient alors être libre d’apposer ou non cette pastille sur leur produits.

    Source : Nouvel observateur.
    Lien : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1461748-gras-sucre-sel-oui-un-code-couleur-sur-les-aliments-peut-nous-aider-a-manger-sain.html Ouvrir dans une nouvelle fenêtre



    Les quatre avancées technologiques majeures de 2015.


    Cet article a mis en évidence les quatre principales avancées technologiques qui ont marqué l'année 2015. La première vient du Japon et consiste à un test de dépistage de la maladie d'Alzheimer qui consiste à prélever un peu de sang pour mesurer le taux de présence de deux molécules et ainsi déterminer la présence ou non de maladie.
    Ensuite, les Sud-Coréens ont inventé une prothèse de peau aussi sensible qu'une vraie main, car contenant de nombreux capteurs (400 au mm²). Pour autant, elle n'est pas aboutie car il reste encore à trouver un moyen de transmettre ces sensations jusqu'au cerveau. La troisième vient d'Inde et consiste en des chaussures connectées (chaussures ou semelles) au smartphone, ce qui permet d'aider les personnes malvoyantes à se déplacer facilement notamment grâce à des vibrations. La dernière vient des Etats-Unis et s'assimile à une combinaison antivirus, plus sécurisée et confortable. Elle reste encore à l'essai.

    Source : Le Figaro.
    Lien : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/01/06/24464-retour-sur-4-avancees-technologiques-majeures-2015 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


    La loi sur l'accessibilité va faire fuir les médecins des centres-villes.

    Une nouvelle loi va redessiner la carte des localisations des cabinets médicaux : il s'agit d'une loi exigeant l'accessibilité des handicapés dans les établissements médicaux français. En effet, le problème se pose dans les villes "anciennes" et notamment dans les vieux centre-villes. La mise en conformité de ces locaux sera coûteuse du fait de la condition de l'immeuble, de la rue... Ainsi, il y aura une migration de ces médecins vers les périphéries des villes où les conditions sont meilleures.

    Source : Les Echos.
    Lien : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-146570-loi-sur-laccessibilite-il-faudra-bientot-etre-fou-pour-etre-medecin-en-ville-1190869.php Ouvrir dans une nouvelle fenêtre


Revue de presse n°420 20 Déc 2015, 16:27
+ Lire
  • La revue de presse EGESS sera en vacances ces deux prochaines semaines et vous souhaite à tous de très bonnes fêtes. :holiday: :xmas:
    Elle fera son retour l'an prochain en grande forme.
    :Jumpy: :clap:


    Clémence et Camille


Restez informés des nouvelles revues de presse en vous abonnant à la Newsletter !
S'inscrire Se désinscrire

1 2 3 4  43