Master d'Économie et Gestion des Établissements Sanitaires et Sociaux.

Publication
Actualités
Téléchargements
Liens
Informations
En ligne :
Aucun utilisateur enregistré
Public en ligne :
guesEnregistrés : 0
memInvisibles : 0
modoInvités : 28
Total : 28
Basé sur les utilisateurs actifs les 5 dernières minutes

Biblio EGESS

Restez informés des nouvelles revues de presse en vous abonnant à la Newsletter !
S'inscrire Se désinscrire

1  41 42 43
Revue de presse
Revue de presse
Revue de presse n°5 25 Fév 2008, 00:42
+ Lire
  • Réforme de la santé : Sarkozy revoit la copie

    Article du journal « Le Quotidien du Médecin », mercredi 20 Février 2008
    http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=405839

    Dans une passe délicate vis-à-vis de l'opinion, le chef de l'Etat ne souhaite pas ouvrir la réforme houleuse de la santé et de la protection sociale. Au préalable, il veut s'assurer que les principaux acteurs du monde de la santé sont disposés à accompagner les réformes en préparation pour 2008. D'où sa volonté de prendre le pouls du secteur, quitte à mettre de côté les ministres concernés. Il va rencontrer directement les plus hauts responsables du monde sanitaire. Premiers invités de l'Elysée : les présidents de la Mutualité française et de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

    Par Hélène
    La gestation des agences régionales de santé : Yves Bur ne voit pas dans les ARS un « remède miracle »

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », Vendredi 22 Février 2008
    http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=406015

    Récemment, la Ministre de la santé a déclaré que la réforme des agences régionales de santé serait la plus grande réforme administrative des vingt-cinq dernières années. Yves BUR, le rapporteur de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur les agences régionales de santé (ARS), reste prudent sur la portée de cette réforme prévue en 2009. Les ARS feront l'objet d'un chapitre dans le futur projet de loi sur l'accès aux soins. La mission d'information ARS de l'Assemblée nationale n'a finalement pas tranché entre deux scénarios bien distincts : l'un intègre la régulation des dépenses de santé au champ de compétences des ARS, et l'autre laisse ces nouvelles agences organiser seulement l'offre de soins. Le profil et les missions des futur ARS ne sont donc toujours pas clairement définis.

    Par Hélène
    La crise des vocations inquiète les pouvoirs public : Bachelot fait la pub des métiers à l'hôpital

    Article du journal « Le Quotidien du Médecin », mardi 19 Février 2008
    http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=405730

    Depuis le 19 Février, la Ministre de la Santé a lancé une nouvelle campagne de publicité concernant le recrutement des métiers hospitaliers. L’Etat se lance tête baissée dans la bataille du recrutement avec quelques années de retard. L’objectif de cette campagne de promotion est d’attirer des milliers de jeunes diplômés vers des métiers méconnus. Dans les dix années à venir l’hôpital devra recruter plus de 20000 professionnels pour pallier aux départs massifs à la retraite. Cependant, pour les syndicats étudiants, l'opération, même s’ils l’estiment nécessaire, ne marchera qu'à condition de revaloriser les carrières hospitalières.

    Par Hélène
    Médicaments : le rendement des franchises est conforme aux prévisions

    Article du journal « les Echos », mardi 19 février 2008
    http://www.lesechos.fr/info/france/4689008.htm

    Le rendement des franchises non remboursées sur les soins atteint environ 850 millions d’euros dans l’année, ce qui est conforme aux prévisions. Cependant, il parait que la consommation de médicaments du mois de janvier est très faible.

    Par Noro
    Sécurité sociale : hausse de 3,8% des dépenses maladie sur les douze derniers mois

    Article du journal « les Echos », mardi 19 février 2008
    http://www.lesechos.fr/info/sante/300243181.htm

    Le rythme de progression annuelle des remboursements de soins ville (médecine libérale, médicaments) ralentit (+4,3%,) par rapport au mois de décembre 2007 (+4,5%) mais les dépenses maladies ont augmenté au mois de janvier 2008 (3,6%) par rapport à janvier 2007. La CNAM estime que ce ralentissement est dû à l’effet de la mise en place des franchises médicales.
    L’évolution des dépenses en médicaments est très faible (4,3%) en janvier 2008 par rapport au mois de janvier 2007 en données corrigées mais en données brutes, on observe une hausse de 1,3%.
    Le rendement des franchises est conforme aux prévisions de la loi de financement de la SECU.
    Les remboursements d’auxiliaires médicaux restent élevées (+7,3% pour les actes de masseurs-kinésithérapeutes et +8,0% pour les actes d'infirmières).
    Par rapport au mois de janvier 2007, une hausse des versements aux établissements hospitaliers et médico-sociaux est observée en janvier 2008 (+5,6% pour le secteur public, +3,5% aux cliniques privées et +8,0% aux établissements médico-sociaux).

    Par Noro

    Nicolas Sarkozy prend en main les discussions sur la réforme de la santé

    Article du journal « les Echos », mardi 19 février 2008
    http://www.lesechos.fr/info/france/4688971.htm

    Nicolas Sarkozy a reçu le 18 février la Mutualité française et la Confédération des syndicats médicaux français. Le Président de la République a compris que l’avis de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) est incontournable pour toute réforme de la protection sociale. La discussion était basée sur le régime des complémentaires santés (mutuelles et assurances) et sur la création d’un « bouclier sanitaire ». Les deux parties ont souligné leur ouverture à toutes concertations. Toutefois, Jean-Pierre Davant a fait remarquer qu’il ne faut « plus être des payeurs aveugles et de pouvoir influer sur la qualité des soins », et met en garde le chef de l'Etat contre « un transfert massif de dépenses [vers les complémentaires] qui se traduirait par de très fortes hausses des cotisations ».
    En pathologie lourde, faute de bouclier pour équilibrer l’assurance maladie, la mutualité doit accepter toutes autres solutions comme l’instauration de ticket modérateur.
    Le chef de l’Etat a reçu aussi la Confédération des syndicats médicaux français. La réforme de l’hôpital est le vif du sujet comme l’implication des complémentaires dans les nouvelles formes de rémunération des médecins contre la qualité et les tarifs, les travaux sur le secteur optionnel et la différenciation des tarifs des consultations. Nicolas Sarkozy a exigé que les médecins participent dans le système des gardes.

    Par Noro


Revue de presse n°4 18 Fév 2008, 01:27
+ Lire
  • La médecine 2.0

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », Mardi 12 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?DrubIdx=5&DIssIdx=14404

    La médecine 2.0 est une notion qui se répand chez les médecins, en référence au Web 2.0. Elle permet de mettre les nouveaux outils du web : blog, forum, partage de vidéo (…) au service de l’information des médecins et de l’enseignement.
    « La médecine 2.0. Il y a ceux qui la pensent et ceux qui la font, souvent sans le savoir ». En France deux sites ont déjà une rubrique médecine 2.0. :
    - Atoute.org, du Dr Dominique Dupagne, généraliste à Paris,
    - Nephrohus.org, du Dr Thierry Hannedouche, néphrologue aux hôpitaux universitaires de Strasbourg.
    Ce nouveau concept permet de faciliter le partage de l’information, le travail collectif, la diffusion de nouvelles techniques.
    La blogosphère médicale est née et une communauté de « blogueur » alimente les sites spécialisés dans le domaine. Un bon blog médical reçoit en moyenne 500 visites par jour par les médecins, les étudiants, les soignants mais aussi patients. Ainsi l’accès au savoir médical se répand, en discutant sur les forums les patients se renseignent, s’informent sur leur maladie.

    Par Marion B
    Interdiction de fumer

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », Mercredi 13 février 2008
    http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=405359

    Le 11 février à la demande de Nicolas Sarkozy, l’Etat et la confédération des buralistes ont ouvert des «négociations» pour étudier les moyens d'aménager des fumoirs dans les bars-tabac.
    Le Pr Yves Martinet, président du groupe de travail du CNCT (Comité National Contre le Tabagisme), chargé d’évaluer les retombées de l’interdiction dans les cafés, restaurants (…) rappelle les engagements des pouvoirs publics et s’oppose à toute remise en cause de cette loi.

    Par Marion B
    Les inquiétudes sur les mesures Alzheimer

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », jeudi 15 février 2008
    http://www.quotimed.com/recherche/index.cfm?fuseaction=viewArticle&DArtIdx=405550

    Le Président de l’Association France Alzheimer s’interroge lors d’une conférence de presse : «Que propose vraiment le plan Alzheimer pour que l'addition soit moins lourde?». Autour de lui différentes instances concernées par cette maladie se sont réunies pour exprimer certaines de leurs inquiétudes quant au plan Alzheimer dévoilé il y a quinze jours par le Président de la République.

    Il faut tout d’abord noter que les fondements de ce texte vont dans le sens du respect de la personne âgée. Certaines propositions de ce plan sont plutôt bien accueillies comme : la création des Maia (Maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades Alzheimer) ; la carte d'information « maladie d'Alzheimer » remise à chaque patient ou la liaison entre les équipes qui devra être assurée par un coordonnateur.

    Mais d’autres mesures de ce plan sont très critiquables comme : l’accompagnement des familles au quotidien qui doit être amélioré ; le nombre insuffisant de création de postes ; et surtout les financements de ce plan. D’après Guy Le Rochais «Le paradoxe de cette maladie est que plus on s'y enfonce, plus on paie» Or «que propose vraiment le plan pour que l'addition soit moins lourde? Et surtout qui va la payer ? »

    Dans ce plan il existe essentiellement deux grandes failles. Tout d’abord, le problème de la suite donnée aux crises des patients. Il manque d’unités permettant de garder certains patients au lieu de les renvoyer en maison de retraite. Il faudrait donc établir un état des lieux de l’offre. La deuxième faille porte sur la formation des généralistes en matière d’«alzheimerologie» avec la création d’un « certificat mémoire», estime le Dr Vetel. L'«alzheimerologie», la discipline de demain ?

    Par Marion B
    La proposition de Roselyne Bachelot de créer des maisons de santé pluridisciplinaires : une initiative qui séduit d'abord les jeunes médecins

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », Mercredi 13 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=405333

    L’une des mesures phares annoncée par Roselyne Bachelot à l'issue des premiers travaux des EGOS (Etats Généraux de l'Organisation de la Santé) est la participation de l'Etat à la création de cent maisons de santé pluridisciplinaires, «à hauteur de 50 000 euros au maximum par projet».
    Les maisons de santé pluridisciplinaires semblent en effet répondre de plus en plus à une demande réelle des professionnels de santé et des étudiants, qui souhaitent lutter contre l'isolement, que ce soit en zones rurales ou périurbaines, souvent déficitaires en offre de soins. Elles permettent en outre de mutualiser les charges locatives ou administratives. Elles seraient actuellement au nombre d'une centaine en France, selon les chiffres de MG-France, et une centaine de projets seraient dans les cartons avant même l'annonce des aides à la création.

    Par Camille S
    La ministre de la Santé précise son programme pour 2008 : « J'ai construit une relation de confiance avec les médecins »

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », vendredi 15 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=405535

    Le projet de loi sur la modernisation de la santé, qui devrait être prêt cet été, s'articulera autour de quatre grands titres : santé publique, Agences Régionales de Santé (ARS), soins de premier recours, Hôpital, annonce Roselyne Bachelot dans l'entretien que publie le Quotidien du Médecin.
    « Le C à 23 euros est avant tout entre les mains des médecins, puisqu'il dépend des résultats de la maîtrise des dépenses », explique-t-elle.
    S'agissant du secteur II, elle réaffirme qu'elle n'est pas dans une démarche d'encadrement, mais elle en appelle surtout à la responsabilité de tous, pour combattre les dérapages.
    Elle plaide aussi pour des Agences Régionales de Santé à périmètre large, avec la médecine de ville, l'hôpital et le médico-social.
    Enfin, concernant la politique hospitalière, Roselyne Bachelot met en avant la notion d'établissements de territoire, ce qui se traduirait par des regroupements, mais sans fermeture d'hôpitaux.

    Sur le même sujet :
    Les Echos du 14/02/2008 : Santé : Roselyne Bachelot précise le contenu du projet de loi
    http://www.lesechos.fr/info/sante/300242072.htm

    Par Camille S
    Métiers de la dépendance : encourager les vocations

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », vendredi 15 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DartIdx=405548

    «Les besoins de recrutement» en personnel pour l'assistance aux personnes dépendantes, âgées ou handicapées, sont estimés «à 400 000 emplois à l'horizon 2015, dont 200 000 liés aux départs en retraite et 200 000 à des créations nettes», affirme la secrétaire d'Etat à la Solidarité, qui lance un plan national pour encourager les vocations.
    Ce dernier repose sur les régions, responsables de la politique de formation des travailleurs sociaux, à qui l'Etat va proposer de passer des contrats avec les employeurs et les associations, notamment, pour «mutualiser et optimiser les financements autour d'objectifs communs».
    La Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie appuiera trois expérimentations dans le Nord - Pas-de-Calais, l'Alsace et le Centre.
    Au total, 1,1 million d'emplois pourraient voir le jour dans les huit années à venir. Le pays comptera alors 2 millions de femmes et d'hommes âgés de plus de 85 ans, contre 1 million en 2008.

    Par Camille S


Revue de presse n°3 11 Fév 2008, 09:14
+ Lire
  • Plan Alzheimer 2008-2012

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », lundi 04 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=404797

    Nicolas Sarkozy a annoncé le plan Alzheimer qui sera piloté par Florence Lustman dont le financement de 1.6 milliards d’euros sera assuré pour 1.4 milliards d’euros par les franchises.
    Il est prévu un développement des maisons pour l’autonomie, le soutien à domicile ainsi qu’un renforcement de l’accueil de jour et de l’hébergement temporaire. Un plan de développement des métiers et compétences est également prévu.
    Enfin N. Sarkozy souhaite que cette lutte devienne une priorité européenne.

    Par Lorent P
    Les OGM : clause de sauvegarde et projet de loi

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », lundi 04 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=404800

    Après le Grenelle de l’environnement, la France instaure selon le principe de précaution, une clause de sauvegarde interdisant provisoirement l’OGM cultivé en France dans l’attente d’une future loi discuté au Sénat à partir du 5 février 2008.
    Le Ministre Michel Barnier, souhaite mettre en place une commission nationale de débat public sur les OGM. Ce débat n’étant pas contradictoire avec le projet de loi.
    Ce projet de loi renforçant les déclarations de parcelles transgéniques, des contrôles plus poussés, limitant la durée d’autorisation de mise sur le marché et une obligation d’étiquetage.
    Le Sénateur UMP JC Bizet plaide pour une loi de programmation qui devra s’étendre sur plusieurs décennies.

    Par Lorent P
    Le procès de l’hormone de croissance

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », mardi 5 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=404852

    Mercredi s’ouvre le 1er grand procès après celui du sang contaminé. Sept personnes sont poursuivies pour homicide involontaire et la responsabilité civile éventuelle de certaines institutions sera évoquée.
    11 familles seraient touchées et un mort de la maladie de Creutzfeldt-Jacob dénombré.
    24 ans après les faits, il faudra comprendre toute la chaîne de collecte et de distribution de cette hormone de croissance afin de déterminer les responsabilités.
    La 31ème chambre correctionnelle siègera jusqu’au 31 mai prochain.

    Par Lorent P
    Débat sur la protection sociale

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », mardi 05 février 2008 http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=404918

    1ère réunion aujourd’hui entre le Président et son équipe et les partenaires sociaux (Syndicats et salariés) sur la réforme du système de santé qui devra être élaborée avant l’été.
    Cette réflexion suit les divers travaux entrepris récemment (Mission Larcher sur l’hôpital, groupe Ritter sur la mise en place des Agences Régionales de Santé, mission Flageolet sur les inégalités de santé)
    Plusieurs études :
    1) L’accès aux soins concerne :
    La répartition des médecins sur le territoire et la démographie par spécialité.
    Le problème des hôpitaux locaux et l’harmonisation géographique des établissements de soins
    La permanence des soins.
    La limitation des dépassements d’honoraires en ville et à l’hôpital.
    Renforcer la qualité des soins.
    2) La réforme de l’hôpital
    Aucun axe proposé, propos vagues du Président
    3) Financement de l’assurance maladie
    Pour faire face au déficit de la Sécurité Sociale, proposition d’augmenter de 1.2 points la TVA et d’augmenter la CSG.
    4) La « branche » dépendance
    Création d’une nouvelle branche destinée à la dépendance et aux accompagnants des patients.

    Faute de consensus, le gouvernement interviendra et légifèrera sans les partenaires sociaux.

    Par Lorent P
    L’égalité de l’accès aux soins

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », mercredi 06 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=404923

    Afin d’anticiper la limitation des dépassements d’honoraires promit par le gouvernement, le groupe Général de Santé pour 3 de ces Directions instaure une charte de limitation des dépassements d’honoraires et le groupe Vitalia contractualise les dépassements lors de rachats de cliniques.

    Par Lorent P
    Une Hausse de 1 % des tarifs 2008

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », vendredi 08 février 2008
    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DArtIdx=405108

    La tendance de hausse des tarifs 2008 serait de 1 % pour les établissements Publics et Privés en Médecine, Chirurgie, Obstétrique – MCO- (applicable à partir de mars) et pour les prix de journée en psychiatrie et en soins de suite dans le secteur privé.
    Les Missions d’Intérêt Général (MIG) seraient augmenté de 6 %.
    Les cliniques privées accusent le gouvernement de favoriser l’Hôpital public où les MIG sont présentes.
    La Fédération de l’Hospitalisation Privée négocie actuellement avec le Ministère de la santé pour obtenir davantage. Le syndicat des cliniques MCO quant à lui demande audience auprès de Nicolas Sarkozy le 21 février et n’exclut pas des actions pour obtenir une augmentation des tarifs.

    Par Lorent P


Revue de presse n°2 03 Fév 2008, 23:02
+ Lire
  • Les médicaments délivrés même après expiration de l'ordonnance

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », jeudi 31 janvier 2008

    http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?DrubIdx=2&DIssIdx=14385

    Afin de faciliter l’accès à leur traitement, les personnes ayant une maladie chronique pourront dorénavant et en cas d’urgence, obtenir leurs médicaments même si leur ordonnance est expirée. Afin de limiter la portée de ce nouveau décret, seuls les traitements d'au moins trois mois sont concernés. Néanmoins, les médicaments stupéfiants restent exclus de cette mesure et une même ordonnance ne pourra donner lieu à d'autres dispensations.

    Par Virginie
    Nouvelle proposition du gouvernement pour le paiement des heures supplémentaires à l'Hôpital

    Article de l’ « Agence France-Presse », mardi 29 janvier 2008

    http://fr.news.yahoo.com/afp/20080129/thl-social-sante-hopitaux-gouvernement-3-96993ab_3.html

    Afin de trouver un accord entre les syndicats des personnels non médicaux de l'hôpital public et le gouvernement, une nouvelle proposition de règlement des 23 millions d'heures supplémentaires impayées ainsi que sur le rachat d'une partie des plus de deux millions de journées de RTT accumulées depuis 2002, a été présentée mardi soir aux trois principales fédérations du secteur.
    Le ministère a notamment proposé de régler les 14 premières heures à un tarif tenant compte de l'échelon du fonctionnaire concerné, puis le reste sur la base d'un tarif forfaitaire relevé à 13 euros brut.
    Ces propositions seront soumises à la base des syndicats avant une éventuelle signature qui pourrait intervenir dans une semaine.

    Par Virginie
    Les médecins vont présenter des devis à leurs patients pour certains actes

    Article de « l’Agence France-Presse », mercredi 30 janvier 2008

    http://fr.news.yahoo.com/afp/20080130/thl-social-sante-secu-medecins-dentistes-96993ab_1.html

    Afin de régulariser les dépassements d'honoraires, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, souhaite que les médecins présentent à leurs patients « un devis écrit avant d'engager des soins » pour les "actes importants", dépassant un certain montant, fixé par arrêté.
    Ce montant-plancher de dépassement pourrait tourner « autour de 80 à 100 euros, soit un niveau suffisamment élevé pour cibler les actes importants où les dépassements sont fréquents ».
    Le dispositif Info Soins de l'assurance maladie permet déjà depuis 2006 de connaître les médecins de secteur 1 (sans dépassement) qui exercent à proximité. Il devrait être étendu cette année aux dentistes, radiologues ou encore chirurgiens.

    Par Virginie
    Le poids des associations

    Article du journal « Le Monde Economique », mardi 29 janvier 2008

    Nous connaissons les impacts directs des associations et fondations dans le domaine de créations d’emplois et /ou de ressources budgétaires crées. Cette étude analyse le poids économique induit de ces dites associations sur les autres secteurs économiques.

    Par MHLB
    Vaccin contre l'hépatite B : mise en examen des responsables des firmes pharmaceutiques

    Article du journal « Le Monde », vendredi 1 février 2008

    Le 21 janvier 2008 deux laboratoires pharmaceutiques ont été mis en examen pour « tromperie sur les contrôles… ». Des effets secondaires du vaccin ont entrainé la mort d’un homme à cause de suites aggravées relatives à la sclérose en plaques.

    Par MHLB
    Alzheimer : un plan pour aider les familles et la recherche

    Article du journal « Le Monde », vendredi 1 février 2008

    Suite au rapport de Joël Menard (08/11/2008), le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a dévoilé le plan Alzheimer :
    Un renforcement de la recherche, ainsi que l’amélioration de la prise en charge des malades et l’assistance aux familles forment les deux axes principaux de ce programme.
    Pour se faire 1,6 milliard d’euros seront débloqués (dont 200 millions pour la recherche) provenant de l'assurance-maladie et de la Caisse nationale pour la solidarité et l'autonomie.

    Par MHLB


Revue de presse n°1 27 Jan 2008, 23:25
+ Lire
  • « Sophia » : le nouveau programme d’accompagnement des personnes diabétiques

    Article du journal « Les Echos », mercredi 23 janvier 2008

    http://www.lesechos.fr/info/sante/4676310.htm

    Ce programme d’accompagnement des personnes diabétiques va être proposé à 136 000 patients dans dix départements différents. Ce soutien sera présenté sous 3 supports : un magazine trimestriel d'informations pratiques et pédagogiques, un accompagnement téléphonique personnalisé réalisé par des personnels paramédicaux et un outil personnalisé de suivi sur Internet. L’objectif principal étant de rendre les patients davantage acteurs de leur pathologie.

    Par Eloïse
    Dernière négociation sur les heures supplémentaires à l'hôpital

    Article du journal « Les Echos », mercredi 23 janvier 2008

    http://www.lesechos.fr/info/sante/4676246.htm

    Mardi prochain, le ministère de la santé et les syndicats entameront une dernière période de négociation concernant les 23 millions d'heures supplémentaires impayées (infirmières, aides soignantes, etc.) et le rachat des 2,6 millions de jours de RTT accumulés par les agents depuis 2002. Le gouvernement est prêt à consacrer une enveloppe d'environ 250 millions d'euros aux heures supplémentaires. Et un accord sur les RTT est envisageable.

    Par Eloïse
    Une molécule anticancéreuse vendue aux Américains

    Article du journal « Les Echos », mercredi 23 janvier 2008

    http://www.lesechos.fr/info/sante/afp_00053370.htm

    Un laboratoire de chimie du CNRS et de l’université Louis Pasteur à Strasbourg a découvert une molécule révolutionnaire dans le domaine de la chimiothérapie du cancer. Cette molécule de synthèse qui permet de détruire des cellules cancéreuses "ne présente pas de toxicité connue à ce jour et pourrait être testée sur l'homme d'ici trois à quatre ans" affirme Nicolas Winssinger, directeur du laboratoire de chimie organique et bio-organique à l'Institut de science et d'Ingénierie supramoléculaire (Isis), à l’origine de la découverte. Cette molécule prometteuse à été vendu à la société pharmaceutique américaine NexGenix. Ce partenariat a un double intérêt : la commercialisation du produit mais aussi le remboursement des fonds avancés lors des recherches en France. En outre, un contrat d’exclusivité et de collaboration de recherche à été conclu entre NexGenix et l'Isis pour la poursuite du développement de cette molécule.

    Par Eloïse
    Etats généraux de la santé : première réunion publique à Rennes

    Article du journal « Les Echos », Vendredi 25 janvier 2008

    http://www.lesechos.fr/info/sante/4678078.htm

    Dans le cadre des états généraux de l’organisation de la santé, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot est venue participer à la première « journée d'échanges », à Rennes. Un projet de loi sera voté d’ici à cet été portant sur la formation médicale initiale, «l'accompagnement de l'installation» des professionnels de santé, les modes d'exercice et la rémunération.

    Par Eloïse
    A l'aide des joueurs excessifs ... le premier centre de référence créé à Nantes ...

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », vendredi 25 janvier 2008

    http://www.quotimed.com/Tools/viewPDF.cfm?DARTIdx=404263&DAFAIdx=236598

    Le CHU de Nantes, la Française des jeux et le PMU ont signé une convention pour créer le premier centre de référence sur le jeu excessif en France. Cet événement marque le début d'une reconnaissance d'un type d'addictions comportementales jusque là occulté par les pouvoirs publics et largement méconnu par les professionnels de santé. Cette structure vise à fédérer les énergies sur ce sujet, développer des projets de recherche et proposer des formations aux professionnels de l'addictologie. Si le financement de cette première structure est pris en charge par le mécénat (Française des Jeux et PMU), il reste incertain pour l'ouverture d'autres centres à travers la France, tout comme le rôle de l'Etat qui est à définir. Suite à la libéralisation des jeux de hasard et d'argent décidée par Bruxelles, les risques de dépendance ne cessent de croître. Pourtant on compte au moins 600000 joueurs pathologiques et 1,5 million de joueurs dits "excessifs" en France.

    Par Raphaël
    La réanimation réclame un plan d'urgence ...

    Article du journal « Le Quotidien du médecin », vendredi 25 janvier 2008

    http://www.quotimed.com/Tools/viewPDF.cfm?DARTIdx=404244&DAFAIdx=236579

    Principalement en raison de postes d'infirmier vacants, près de 40% des services de réanimation français ne sont pas aux normes. Les décrets de 2002 ont donné 5 ans aux cliniques et hôpitaux pour régulariser cette situation et fixent notamment par quota les effectifs soignants associés aux services de réanimation (2 infirmières pour 5 patients et 1 aide soignante pour 4 patients). Cette mise en conformité relève principalement de problèmes financiers, renforcés par des quotas de formation des équipes insuffisants et des inégalités géographiques dans l'offre de soins. La société française de réanimation réclame un plan d'urgence et un accompagnement des tutelles dans le choix de solutions concrètes.

    Par Raphaël


Restez informés des nouvelles revues de presse en vous abonnant à la Newsletter !
S'inscrire Se désinscrire

1  41 42 43